Publié le

PRODUITS DE TABAC CHAUFFÉS : L’IST ACCUEILLE L’OMS À LAUSANNE

Membre du réseau de laboratoires du tabac de l’OMS depuis un an, l’Institut universitaire romand de santé au travail a organisé les 19 et 20 juillet le premier séminaire du groupe de travail sur les produits de tabac chauffés.

Membre du réseau tabac de l’OMS depuis 2017

Fondation de référence et d'expertise dans le domaine de la santé au travail, l'Institut universitaire romand de Santé au Travail (IST) a rejoint en 2017 le réseau de laboratoires du tabac de l’Organisation mondiale de la santé (TobLabNet).

Ce réseau, constitué de laboratoires indépendants de 20 pays, mène des travaux de recherche et propose des recommandations aux États Membres, afin de permettre l’instauration de cadres réglementaires pour la conception et la fabrication des produits du tabac.

Les produits de tabac chauffés : un défi urgent

L’arrivée sur le marché des produits de tabac chauffés place l’OMS face à un défi urgent. Les organismes de réglementation ne sont en effet pas préparés à contrôler et surveiller cette nouvelle génération de produits du tabac, et n’ont pas encore mis en place de stratégies réglementaires efficaces. Or, ces produits sont déjà ou s’apprêtent à être commercialisés dans une quarantaine de pays.

Afin de pallier aux lacunes scientifiques et réglementaires liées aux effets potentiels des produits de tabac chauffés, l’OMS a constitué un groupe de travail ad hoc, réunissant les laboratoires du réseau TobLabNet ayant effectué des travaux de recherche sur ces produits.

Premier séminaire à Lausanne

Sur invitation de l’IST, le groupe de travail sur les produits de tabac chauffés s’est réuni pour la première fois jeudi 19 et vendredi 20 juillet, à Lausanne. Ce séminaire de deux jours a rassemblé tous les chefs de ces laboratoires indépendants.

La rencontre a permis à ces spécialistes d’établir un état des lieux du marché des produits de tabac chauffés et des données scientifiques disponibles à ce jour. Le groupe a en outre identifié les domaines de collaboration entre les laboratoires et établi un calendrier de recherche.

Les membres du groupe se sont accordés sur l’état des connaissances actuelles et les principaux constats qui devraient guider la recherche et la gouvernance sanitaire des produits de tabac chauffés.

L’IST à la pointe de la recherche

Ces deux journées ont donné à l’OMS un aperçu des capacités de recherche de l'IST. La visite du laboratoire a permis aux membres du groupe de constater que l’institut dispose d'un arsenal d'équipements susceptibles de contribuer notablement aux priorités mondiales de l'OMS en matière de réglementation des produits du tabac.

Renforcer la collaboration avec l’OMS

À l’issue du séminaire, l’OMS a fait part de son souhait que l’IST contribue davantage aux travaux du groupe d’étude sur la réglementation des produits du tabac, dans le cadre des initiatives de réglementation et sur l’ensemble les sujets d'intérêt commun. Une perspective dont l’institut se réjouit et qui contribuera à positionner le futur Centre universitaire de médecine générale et santé publique comme un centre de référence incontournable en Suisse.